Interdiction de travailler avec un visa touristique à Dubai

Ne prenez pas le risque de travailler avec un visa touristique aux Emirats

Dubai attire des milliers de visiteurs chaque année, que ce soit pour les vacances ou pour travailler. Pour beaucoup, travailler et vivre à Dubai riment avec prestige et réussite.

Malheureusement, un grand nombre d’entre eux se laissent aveugler par des offres d’emploi alléchantes sans savoir que ces dernières pourraient leur attirer de gros problèmes.

Il est important de noter qu’il est strictement interdit de travailler aux Emirats Arabes Unis avec un simple visa touristique. Les conditions de travail aux Emirats sont strictes et réglementées par les autorités Emiraties.

Voir l’article sur les contrats de travail aux Emirats Arabes Unis.

Travailler aux Emirats Arabe Unis

            Sans permis de travail : fuyez !

Pour avoir le droit de travailler légalement aux Emirats, les étrangers (non émiratis) doivent obtenir  un permis de travail ainsi qu’un visa de résidence.

Si vous envisagez de travailler aux Emirats sans contrat de travail et en étant sur un visa touristique alors nous vous conseillons de fuir.

Les demandeurs d’emploi sont mis en garde contre les fausses promesses de certaines sociétés basées aux Emirats qui abusent du statut de visa touristique des visiteurs présents à Dubai pour trouver un emploi.

La loi est très claire sur le statut des touristes. Aucun individu sur le territoire muni d’un simple visa touristique n’est autorisé à y travailler.

Malheureusement, chaque année de nombreux visiteurs se retrouvent dans cette situation. Le cas le plus courant est l’entreprise qui promet un visa de travail et de résidence à l’employé en visa touriste et qui une fois le visa touristique arrivant à expiration, annonce à l’employé qu’ils ne seront pas en capacité de fournir un visa de travail.

Le problème majeur qui se pose est que certes le visiteur peut se rendre au poste de police et l’employeur sera pénalisé, mais c’est également prendre le risque pour l’employé en situation irrégulière d’être expulsé du pays.

C’est pourquoi ce type de pratiques bien qu’interdites restent répandues car impunies.

L’article 11 de la loi Fédérale No 6 de 1973 indique « l’étranger qui obtient un visa de visite ne peut travailler nulle part dans le pays et ce avec ou sans rémunération ou à son propre compte ».

C’est sans équivoque qu’un visa touriste n’est pas fait pour travailler aux Emirats Arabes Unis.

Les travailleurs illégaux ne resteront pas impunis

            Ce que risquent les entreprises: de lourdes amendes

De graves sanctions sont encourues par les personnes qui ne respecteraient pas les lois.

Le décret fédéral no 7 de 2007 mentionne: « une amende de AED 50 000 par travailleur a été prescrite, au cas où le MoHRE constaterait qu’un employeur emploie une personne munie d’un visa de visite ».

Ce décret stipule qu’une entreprise qui fait travailler un employé qui aurait un visa touristique risque une amende de AED 50 000 par employé. Si l’entreprise réitère l’infraction alors l’amende sera doublée à AED 100 000.

            Ce que risquent les visiteurs: une interdiction des EAU à vie!

Aucune personne présente sur le territoire avec un visa touristique n’est autorisée à travailler. Si certaines personnes violent la loi et se font prendre alors c’est l’expulsion immédiate accompagnée d’une interdiction à vie d’entrer aux Emirats, et ceci concerne l’ensemble des septs Emirats.

Quant aux Emiratis, eux, c’est une peine de six mois d’emprisonnement qu’ils encourent.

Le processus de recrutement normal

Dans le secteur public comme dans le secteur privé, il y a un processus d’embauche précis et défini par les textes de lois. Il s’agit pour l’employé de recevoir une lettre d’embauche à signer par les deux parties (employeur et employé), vient ensuite la signature du contrat de travail, enfin l’employeur s’occupera des démarches pour l’obtention du permis de travail ainsi que du visa de travail.

            1- Lettre d’embauche

La lettre d’embauche est l’étape initiale dans un processus de recrutement. Ce document reprend l’ensemble des éléments de base de vos conditions d’embauche.

Une fois signée, aucune modification ne peut être apportée à moins que les deux parties n’acceptent les modifications d’un commun accord.

            2- Validation par le Ministère

Cette lettre d’embauche doit être approuvée par le MOHRE pour être valable.

Pour être valide, l’employeur doit s’assurer que l’employé a correctement lu et compris tous les éléments mentionnés dans l’offre d’embauche. S’il est avéré qu’un travailleur n’a pas eu accès aux annexes avant de signer le contrat de travail l’employeur encoure une amende de AED 20 000 pour avoir partagé des informations incorrectes au MOHRE.

            3- Contrat de travail aux Emirats Arabe Unis

Le contrat de travail est signé par les deux parties. Ce dernier, atteste que l’employé s’engage à travailler sous la direction de son employeur contre rémunération. Le contrat de travail reprend les éléments mentionnés sur la lettre d’embauche.

            4- Permis de travail/visa de résidence

Votre employeur s’occupera ensuite de vous fournir un permis de travail ainsi qu’un visa de résidence.

Gardez en tête que pour certains postes il faudra que vos diplômes soient légalisés et attestés à l’ambassade des Emirats de votre pays d’origine. Il faudra ensuite se rendre au MOFA (Ministère des Affaires Etrangères) des Emirats pour l’attestation finale de vos diplômes.

            5- Gardez votre passeport !

Vous avez du entendre de nombreuses histoires qui mettent en scène des employeurs qui gardent les passeports de leur employés contrôlant ainsi tous leurs faits et gestes.

Il est de votre droit de garder votre passeport en votre possession. La détention d’un passeport contre la volonté de son titulaire est illégale aux Emirats. Votre futur employeur ne peut donc pas vous demander de lui remettre votre passeport pour le garder sous sa garde. Il pourra le garder uniquement s’il existe un consentement écrit de l’employé.

 

En tant que PRO, notre équipe se charge des démarches pour l’obtention des visas de résidence pour vous ainsi que pour l’ensemble de vos employés.

 

Notre cabinet vous accompagne à la création de société aux Emirats Arabe Unis, et notre partenaire Merritt Legal Consultants vous accompagne et assiste sur toutes vos problématiques concernant le droit du travail et le droit des affaires.

Merritt Legal Consultants travaille en collaboration avec un cabinet local pour toutes les procédures contentieuses et pourra vous accompagner dans vos démarches.

N’hésitez pas à contacter notre avocate Maître Joséphine D’Angelo par téléphone au +971 56 953 7401 ou par email à josephinedangelo@merritt-legal.com.