sponsoriser vos proches

Ce n’est un secret pour personne, plus de 80% de la population des Émirats Arabe Unis est composée d’expatriés à la conquête d’un avenir meilleur.

Si vous aussi vous avez pour projet de venir vous installer aux Émirats en famille ou que vous êtes déjà installés sans vos proches, et que vous n’avez aucune idée sur comment sponsoriser les membres de votre famille, nous pouvons vous assister dans les démarches de visas de résidence  pour vos proches.

À vrai dire, rien de plus simple que de sponsoriser votre conjoint, vos enfants ainsi que vos parents.

Notre cabinet vous propose un guide regroupant les différentes possibilités de sponsoriser les membres de votre famille aux Émirats et vivre ensemble sous le soleil. L’idée c’est qu’à la fin de cet article vous n’ayez plus aucun doute sur la procédure pour sponsoriser un ou plusieurs membres de votre famille.

Quels documents pour sponsoriser les membres de votre famille?

Notez que ces dernières années, les autorités ont veillées à rendre les procédures de sponsoring plus souples et accessibles à tous.

Avant toute chose, l’expatrié qui souhaite sponsoriser sa famille doit avoir une résidence valide sur le territoire des Émirats Arabe Unis.

De plus, afin d’appuyer la demande de sponsoring des membres de votre famille aux Émirats, la Direction Générale de la Résidence des EAU («GDRFA») exigera:

  • Un contract de travail
  • fiche de paie ou attestation de l’employeur
  • des relevés bancaires personnels attestés des EAU;
  • un contrat de location à votre nom, enregistré aux EAU (plus connu sous le nom de Ejari);
  • un certificat de mariage traduit et certifié en Arabe ;
  • le certificat de naissance des enfants traduit et certifié , le cas échéant;
  • copie des passeports des personnes qui demandent à être sponsorisés
  • photo d’identité au format passeport

Tous les documents doivent être légalisés/certifiés dans le pays d’origine. Les documents devront passer trois étapes consécutives pour être valide aux EAU:

  • Attesté par un avocat dans le pays d’origine;
  • Légalisé par le ministère des Affaires étrangères du pays d’origine;
  • Légalisé par l’ambassade des Émirats arabes unis pour attestation dans le pays d’origine.

Si vous êtes aux EAU:

  • Légalisation par le ministère des Affaires étrangères des EAU;
  • Traduction de l’anglais vers l’arabe;
  • Légalisation par le ministère de la Justice des Émirats Arabes Unis.
  • En fonction des spécificités de la situation, il peut y avoir des exigences supplémentaires à prendre en compte (voir les détails ci-dessous).

Les conditions pour sponsoriser un membre de sa famille sont différentes en fonction de la personne que vous souhaitez sponsoriser.

Le mari qui sponsorise son épouse

Un résident employé aux EAU peut sponsoriser sa femme et ses enfants, à condition que son salaire soit d’au minimum AED 4 000 ou AED 3 000 plus l’allocation d’hébergement. Depuis 2019, il n’y a plus de conditions quant à la nature de l’emploi. Il est désormais possible pour tous les employés qu’importe leur emploi de sponsoriser leur famille tant que le salaire mensuel supérieur ou égal à AED 4 000 ou AED 3 000 plus l’allocation d’hébergement.

Aussi, il est obligatoire de fournir un certificat de mariage  (pour les époux) certifié ou des certificats de naissance (pour les enfants) en arabe ou traduit et certifié en arabe.

Remarque: Un résident musulman peut être autorisé à sponsoriser ses deux épouses s’il remplie les conditions de GDRFA.

L’épouse qui sponsorise son mari

Catégorie de base

Une femme peut sponsoriser son mari et ses enfants si elle gagne un salaire de base de AED 3 000 plus l’allocation logement ou un salaire total de AED 4 000 sans logement seulement si elle est enseignante ou exerce un métier dans le secteur médical.

À Abu Dhabi, la femme sponsor doit être enseignante, ingénieur ou exercer un métier dans le secteur médical; et son salaire doit être supérieur ou égal à AED10 000 ou AED 8000 plus l’allocation de logement.

Autres catégories

Pour les femmes employées dans d’autres catégories, elle peuvent toujours obtenir l’autorisation de sponsoriser leur famille si le salaire mensuel est supérieur à AED 10 000 et avec une autorisation spéciale de la GDRFA.

Mère qui sponsorise ses enfants

  • Une femme peut sponsoriser ses enfants si elle est titulaire d’un visa de résidence  et que son salaire mensuel n’est pas inférieur à AED 10 000 ou AED 8 000 plus l’allocation d’hébergement. Elle doit avoir un contrat de location Ejari (bail locatif) valide à son nom. Elle devra également fournir des documents supplémentaires demandes par les autorités respectives.

Si c’est la mère qui souhaite sponsoriser, elle devra également obtenir une lettre de non-objection (NOC) du mari indiquant qu’il n’a aucune objection à ce que les enfants soient sous le sponsoring de leur mère. Cette lettre doit également être dûment notariée et légalisée depuis le pays d’origine.

Aussi, si le père de famille est résident aux Émirats et remplis toutes les conditions pour sponsoriser ses enfants, alors la mère n’est pas autorisée à les sponsoriser.

  • En ce qui concerne les mères célibataires, elles peuvent tout a fait sponsoriser leur(s) enfant(s). Les autorités pourraient demander des documents similaires à ceux requis pour parrainer les beaux-enfants (voir ci-dessous).

Sponsoriser des enfants de plus de 18 ans

Un résident expatrié peut sponsoriser sa/ses fille(s) à vie tant que ces dernières ne sont pas mariées.
Quant à son/ses fils, il est possible de les sponsoriser uniquement jusqu’à leur 18 ans. Mais, il y a une exception, après 18 ans si le fils étudie aux EAU ou à l’étranger, il a la possibilité d’être parrainé jusqu’à ses 21 ans sur justification qu’il soit bien étudiant.

À noter, pour que son visa de résidence reste valide, il doit entrer aux EAU au moins une fois tous les six mois. Le résident devra déposer une caution auprès de la GDRFA pour le visa du fils. Le visa de résidence est accordé sur une base annuelle, renouvelable jusqu’à ce que la personne termine ses études.

Sponsoriser les beaux-enfants

Un résident expatrié peut également sponsoriser ses beaux-enfants, sous certaines conditions imposés par le GDRFA. Ceci inclut:

  • une caution pour chaque enfant
  • un certificat écrit de non-objection du parent biologique.

Leurs visas de résidence seront valables un an; renouvelable annuellement.

Sponsoriser ses parents et beaux-parents

Un résident expatrié peut sponsoriser ses parents et les parents de son conjoint pour un séjour d’un an en payant une caution à titre de garantie pour chaque parent à GDRFA.

Un salarié expatrié ne peut pas sponsoriser qu’un seul de ses 2 parents, les deux parents doivent être obligatoirement parrainés ensemble. L’expatrié  doit également fournir la preuve qu’il est le seul soutien de ses parents et que personnes d’autres ne peut s’occuper d’eux dans leur pays d’origine.

Si l’un des 2 parents est décédé ou si les parents sont divorcés, les documents officiels statuant sur leur situation doivent être présentés aux autorités pour demander le sponsoring d’un seul de ses parents.

Pour parrainer ses parents, le résident expatrié employé doit gagner un salaire minimum de AED 20 000 par mois ou un salaire mensuel de AED 19 000 plus un logement de deux chambres (une chambre doit être réservée aux parents). Il doit également  fournir une assurance maladie aux parents (renouvelable tous les ans).

 

La durée  des visas pour les personnes sponsorisées

La durée de validité du visa de la personne sponsorisée va dépendre essentiellement de la nature de l’emploi du sponsor ainsi que de son contrat de travail.

  • Par exemple, si le visa du sponsor est de trois ans, les personnes dépendant de son visa auront probablement la même durée.
  • Cela exclut les parents et les fils de plus de 18 ans, qui obtiennent un visa de résidence aux EAU valide un an uniquement.

En conséquent, si le visa du sponsor est annulé pour quelque raison que ce soit, les visas des personnes à charge seront automatiquement annulés.

Lorsque le visa de la personne à charge expire ou est annulé, il/elle dispose de 30 jours pour en obtenir un nouveau. S’ils ne le font pas, ils deviendront des résidents illégaux et devront vraissemblablement payer une amende d’overtstay.