2023: Les Émirats arabes unis sortent de la “grey list” du GAFI, une victoire pour la conformité financière mondiale

FATF - GAFI

La récente sortie des Émirats arabes unis de la liste grise du GAFI (appelé FATF en anglais) marque un tournant significatif dans leur parcours vers la conformité internationale en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Initialement ajoutés à cette liste en mars 2022, cette évolution rapide reflète les efforts soutenus et les réformes mises en œuvre par les Émirats pour répondre aux normes internationales en matière de lutte contre la criminalité financière. Cette décision souligne l’engagement du pays à renforcer son cadre réglementaire et à améliorer sa réputation sur la scène mondiale en tant que centre financier respectueux des normes internationales.

Les réformes des Émirats arabes unis : un pas vers la conformité financière

Les Émirats arabes unis ont été retirés de la liste grise du Groupe d’action financière (GAFI) après que le pays ait satisfait à toutes les réformes nécessaires pour lutter contre les flux financiers illicites.

Le président du GAFI, Raja Kumar, a annoncé les résultats de la plénière dans une déclaration. D’autres pays à sortir de la liste grise incluent la Barbade, Gibraltar et l’Ouganda. Pendant ce temps, le Kenya et la Namibie ont été ajoutés à la liste grise, tandis que l’Afrique du Sud n’a pas encore réussi à échapper à son inscription sur la liste grise.

Pour sortir de la liste grise, une majorité significative des membres du GAFI doit voter qu’un pays a fait des progrès suffisants depuis le début de la période d’évaluation.

Le retrait de la liste grise marque un revirement rapide pour les Émirats arabes unis, qui ont été initialement ajoutés à la liste des juridictions sous surveillance accrue en mars 2022. Les évaluateurs du GAFI, basés à Paris, ont effectué une visite sur place le mois dernier et les retours d’information subséquents sur le plan d’action des Émirats ont noté des progrès significatifs réalisés par le pays.

À la fin de l’année dernière, des responsables des Émirats arabes unis ont effectué une tournée dans des États clés du GAFI, notamment des voyages aux États-Unis, en Suisse et à Singapour, pour rallier un soutien, selon un rapport de Bloomberg.

Des réformes importantes

Les Émirats arabes unis ont entrepris une série de réformes importantes pour améliorer leur cadre réglementaire et leur système de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ces réformes ont été menées dans le cadre des efforts du pays pour se conformer aux normes internationales établies par le Groupe d’action financière (GAFI).

En 2021, les Émirats arabes unis ont pris une mesure significative dans leur lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme en établissant un Bureau exécutif dédié à cette cause. Cette initiative fait suite à l’adoption, en 2018, d’une loi visant spécifiquement à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. La création de cet organe exécutif démontre l’engagement sérieux des Émirats arabes unis à renforcer leur cadre réglementaire et institutionnel pour prévenir et combattre ces activités illicites. Ce bureau joue un rôle crucial dans la coordination des efforts entre les différentes agences gouvernementales et les partenaires internationaux pour garantir une application efficace des lois anti-blanchiment d’argent et anti-financement du terrorisme dans le pays.

Sortie de la “liste grise” du GAFI : une reconnaissance des progrès réalisés

La récente annonce de la sortie des Émirats arabes unis de la “liste grise” du GAFI a été accueillie avec enthousiasme par la communauté internationale. Cette décision témoigne des progrès significatifs réalisés par les Émirats arabes unis dans le renforcement de leur cadre réglementaire et de leur système de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Les implications de cette sortie pour les Émirats arabes unis et la région

La sortie des Émirats arabes unis de la “liste grise” du GAFI aura des implications importantes pour le pays et la région dans son ensemble. Cela renforcera la réputation des Émirats arabes unis en tant que centre financier mondial de confiance et ouvrira de nouvelles opportunités pour attirer les investissements et favoriser la croissance économique.

Perspectives pour l’avenir : Maintenir l’élan de réforme

Alors que les Émirats arabes unis célèbrent leur sortie de la “liste grise” du GAFI, il est crucial pour le pays de maintenir son élan de réforme et de continuer à renforcer son cadre réglementaire et ses mécanismes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Cela garantira la durabilité de leurs progrès et renforcera davantage leur position en tant que leader financier régional et mondial.

Dans cet article, nous avons exploré les récentes réformes des Émirats arabes unis qui les ont fait sortir de la “liste grise” du GAFI. Cette sortie marque une étape importante pour le pays et témoigne de son engagement envers la conformité financière mondiale.